Navigation Menu

Kamba est passé à l’Oasis

  Chers amis, Nous avons quitté Kaya et l’Oasis des enfants hier vendredi après avoir passé 3 jours pleins sur place avec l’idée de faire le point de la situation dans le cadre de réunions et d’échanges tant avec l’encadrement qu’avec les nounous. Théodore en déplacement avec des partenaires ayant pu, néanmoins, nous rejoindre “in fine” pour faire le bilan de ces journées. Notre première et positive impression du 2 novembre s’est confirmée et doublement confirmée par les regards extérieurs : – celui du juge des enfants du tribunal de…Voir article

Des nouvelles des enfants : ceux qui restent pour le moment

De notre envoyé permanent le pasteur Théodore Pour les onze Chouchous et Loulous qui restent à la pouponnière, l’évolution est satisfaisante. Diabouga Daouda a perdu sa mère le jour même de sa naissance. Nous l’avons accueilli malade de paludisme et de malnutrition. Il a été hospitalisé dans le plus grand centre sanitaire de Kaya ou il a passé une semaine sous traitement. Ensuite il a été référé au Centre de Récupération et d’Education Nutritionnelle (CREN) pour un suivi alimentaire afin de résoudre son problème de malnutrition. Actuellement il se sent…Voir article

Des nouvelles des enfants : ceux qui partent

De notre envoyé permanent le pasteur Théodore   Huit enfants ont quitté le centre depuis janvier 2017. Oumarou, orphelin de mère admis à la pouponnière il y a deux ans pour raison de distance du village de sa famille est retourné dans son foyer. Son papa en était très heureux. Sayouba et Abas étaient abandonnés par leurs mamans il y a également deux ans et placés par la justice de Kaya. Les mères étant retrouvées entre temps grâce aux enquêtes de la police, la même juridiction a décidé de les…Voir article

Des nouvelles de la pouponnière

De notre correspondant permanent le pasteur Théodore L’approche du prendre soin mise en place depuis 2015 se poursuit et a permis de maintenir l’enfant accueilli au centre de nos intérêts.  Les nounous, après les différentes formations sur site faite par l’association Kamba par vos soins, ont été encouragées à faire un travail professionnel de qualité. Elles apportent à chaque enfant accueilli ce dont il a besoin pour s’épanouir, se développer physiquement, intellectuellement et bien grandir. La pouponnière ne doit pas être un lieu où les enfants vivent une vie de…Voir article

Des nouvelles du Burkina-Faso

La saison pluvieuse qui s’étend de juin à octobre est une période de paludisme à cause de la prolifération des moustiques. Dans nos chambres les bébés sont protégés par des moustiquaires imprégnées, mais une fois qu’ils sont hors de cette protection pour leur mouvement dans la cour ou lors des promenades ils sont exposés aux piqûres et quelques cas de paludisme se sont déjà déclarés. A cela il faut ajouter la dégradation des pistes causée par les pluies torrentielles défonçant les routes et qui rendent difficile l’accès du centre par…Voir article

Les maquis

Pour lutter contre le froid rien de tel qu’une bonne petite musique africaine du genre que l’on peut entendre dans les maquis du Burkina. Si vous avez la chance d’aller dans ce pays, vous ne serez pas sans passer une ou deux soirées dans un « maquis ». Ces dancings en plein air ont vu le jour après le coup d’état de 1980, lorsque le président Zerbo a ordonné la fermeture de tous les débits de boissons pendant les heures de travail des fonctionnaires. Si vous prenez le risque d’écouter le morceau…Voir article