Des nouvelles de Kaya

Le pasteur Théodore Sawadogo nous écrit de Kaya le 13 octobre 2020

WhatsApp Image 2020-10-14 at 07.22.20 (2)

Je suis heureux de vous donner des nouvelles de l’Oasis, de son personnel et de la situation générale de Kaya après un temps sans nouvelles.
Tout d’abord, soyez rassurés de nos pensées amicales, reconnaissantes et chaleureuses à tous les membres d’IBBB.
Après un temps de panique et de morosité dû au COVID, la vie a repris à Kaya dans le mois de Juillet. Nous n’avons pas enregistré un cas dans notre région jusqu’à présent. Pendant ce temps de peur, les mesures barrières étaient de rigueur partout. A l’Oasis nous avons du acquérir des systèmes de lave-mains pour chaque bâtiment, des masques pour le personnel, du gel et des savons pour l’hygiène des mains. Les marchés, églises et mosquées étaient tous fermés.

Ces moments n’ont pas été sans difficultés pour l’Oasis car les dépenses augmentaient tandis que les recettes diminuaient par l’absence de locataires dans les chambres, à cause du confinement, et de la mise en quarantaine des villes.

C’est seulement en août/septembre que la fréquentation de nos chambres a repris. Nous espérons que ça va bien continuer.

Merci encore pour votre soutien.
Au niveau de la trésorerie, à la date du 30 septembre l’état est le suivant :
Envoie AMI : 13190€.
Autres recettes : 26260€ cette partie est composée des dons, des recettes des chambres, du 9ème de votre envoie pour les salaires du personnel de la pouponnière (les salaires du personnel de la poupe que vous prenez en charge, envoyés en totalité est divisé en 12 et chaque mois nous ajoutons cela au compte général).
Total recettes de janvier à septembre 2020 : 39460€ pour une dépense de 41250€ soit un manque à gagner de 1790€.
Pour le cas de la troisième chambre, nous ne souhaitons pas la fermer car ce serait un recul dans le système de prendre soins. Les enfants doivent évoluer en groupe de 7 maxi, avoir les mêmes nounous, rester dans la même chambre et dans le même lit. Les nounous recrutées et affiliées à la caisse nationale de sécurité sociale par votre aide ne peuvent pas être renvoyées du jour au lendemain sans conséquence pour le centre.

 

Notre principe reste le même :

– priorité au SOF/CREN pour la prise en charge si l’enfant a quelqu’un de la famille qui peut s’en occuper.

– la pouponnière pour les enfants privés de famille.
Actuellement nos trois chambres occupent 14 bébés.
Le groupe des Chouchous : Anifa, Dieudonné, Abdoulaye, Osé et Issa
Le groupe des Loulou : Azise, Prisca, Amos, Tegwendé,
Le groupe des Lapinous : Maguid, Gaëlle, Falidatou, Ornelle et Assane
Au niveau de SOF/CREN 243 bébés sont suivis.
La situation des déplacés internes à Kaya reste la même.

Très peu sont retournés chez car les attaques continuent.

Si au niveau alimentaire ça va pour certains, la situation de la scolarisation de leurs enfants reste très préoccupante.

Les classes des écoles publiques sont pleines et ne peuvent pas les recevoir. Les écoles privées sont hors de portée financièrement.

Beaucoup d’enfants devraient aller à l’école et ne peuvent pas. Si un système de parrainage pouvait être mis en place cela aiderait.

Les coûts sont de 50€ par an pour les enfants du primaire et 100€ par an pour les post-primaire.

Les mois d’aout et septembre ont été des mois de congé pour beaucoup du personnel. Moctar et Edwige, et Somaïla dans le mois d’aout, Maimounata, Alimata, Siméon dans celui de septembre. Ils vont tous bien et vous adressent leurs salutations.
Comme projet, nous souhaitons construire 5 boutiques derrière les chambres d’hôte en face de la grande voie et les mettre en location. Cela nous apportera 125 000 par mois 1 500 000 par an.
Espérant vous avoir permis de faire le tour de Kaya par ces nouvelles, je vous renouvelle mon amitié et dit à bientôt.
Pasteur Théodore SAWADOGO