Les « déplacés de l’intérieur » à Kaya

Théodore nous a écrit :
« Le pays va mal avec les dernières attaques qui ont fait beaucoup de victimes. Même dans les grandes villes comme Kaya,la sécurité est présente. Dans les villages et petites villes la peur règne. Le président a autorisé l’enrôlement des civils volontaires dans les combats pour la protection du territoire.
Les déplacés se compte en milliers maintenant.
A Kaya, en tant que président régional de la communauté protestante, je gère à ce jour, avec l’aide des bonnes volontés, 677 familles pour plus de 5000 personnes.
J’ai sollicité auprès des églises, des maisons pour les accueillir.
La nourriture et le matériel de survie sont donné par des associations et des particuliers.
Environs 80 000 autres déplacés sont gérés par la mairie de Kaya.
A la pouponnière, la demande par des familles démunies augmente tous les jours.
Chaque jour nous espérons voir la fin de cette situation. En attendant toute aide sera la bienvenue.
Je vous salue amicalement et espère que la situation nous permette de se revoir. »

Cela fera l’objet d’une question lors du prochain CA.