Des nouvelles des enfants : ceux qui restent pour le moment

De notre envoyé permanent le pasteur Théodore

La dernière pose de Wendkouni avec ses camarades de chambre avant son depart chez sa famille adoptive

Pour les onze Chouchous et Loulous qui restent à la pouponnière, l’évolution est satisfaisante.

Diabouga Daouda a perdu sa mère le jour même de sa naissance. Nous l’avons accueilli malade de paludisme et de malnutrition. Il a été hospitalisé dans le plus grand centre sanitaire de Kaya ou il a passé une semaine sous traitement. Ensuite il a été référé au Centre de Récupération et d’Education Nutritionnelle (CREN) pour un suivi alimentaire afin de résoudre son problème de malnutrition. Actuellement il se sent à merveille et s’épanouit bien.

DSC_0631

Wendingoudi : est un garçon très mouvementé. Il est éveillé, toujours épanoui. Il avait une hernie que nous avons pu faire opérer à Ouaga. Il marche correctement et choisit des jouets selon ses goûts. Avec sa voisine Mélvine, ils se parlent quand ils sont au lit avec un langage qu’ils sont les seuls à comprendre. Le 1er juillet pour son premier anniversaire, Suzanne sa nounou de référence a organisé une fête. Des beignets et du jus de fruit étaient au menu. Des chants et des danses ont marqué l’événement.

Mélvine : A une santé parfaite maintenant et se tient debout avec appui. Elle est tellement éveillée qu’elle aime monter sur les objets, descendre, se mettre debout. Elle se plaint quand elle n’est pas rassasiée. 

Melvine avec sa nounou Marceline

Wendkouni «N° 2» est un garçon qui aime aller en promenade, est très intelligent et crée beaucoup de jeux avec ses jouets. Il manipule certains mots grâce auxquels il se fait comprendre. Enfant adoptable, il attend son tour pour nous quitter un jour pour une famille qui sera la sienne. Même si le départ de chaque enfant de la pouponnière nous fait mal à cause de l’attachement que nous avons pour eux, notre souhait est chaque enfant ait une famille.

Anifa aime pousser son petit vélo quand même elle n’arrive pas à rouler seule. A la fin des jeux, elle n’aime pas aider les autres à ranger les jouets. Elle se plaît même à les regarder faire.

Dieudonné est un des derniers arrivés. Abandonné à 16 mois par une mère certainement malade mentale, il est arrivé un peu brouillon et sans repère. Avec Edwige et Alimata nos deux APE (Auxiliaire de la Prime Enfance) formées à l’école de Guié, un travail de fond est fait pour lui redonner son équilibre et son épanouissement. Avec des séances de communication, il acquiert certaines notions qui lui permettent d’évoluer vers une stabilité totale.

Aziz est de mère dépressive et de père inconnu. Étant en danger chez sa maman, il a été retiré et le juge des enfants a ordonné son placement à l’Oasis. Il se tourne sur son ventre en tenant bien sa tête. Sa croissance est normale. Il manipule les jouets tel que les hochets de rideaux, son doudou, les peluches. Il est calme.

Noufou se déplace sur son ventre il se tient debout avec appui. Abandonné par ses parents, il a trouvé refuge chez les loulous. Il est jovial et manifeste sa joie quand il se tient debout. Il essaie de faire le tour de la terrasse.

Rosalie comprend tardivement ce qui se passe autour d’elle et se fait interpellé tous les jours quand elle joue avec les autres. Souriante, elle attend aussi d’être adoptée.

Adama est le plus âgé des deux groupes. Il aime bien la promenade, joue avec son petit vélo qu’il se fait pousser par les autres.

Prisca est la dernière arrivée de la famille. Trouvée abandonné avec le placenta dans les buissons des collines de Kaya le 06 octobre, elle est placée à l’Oasis par le juge des enfant. Elle est bien portante et tète bien.

Théodore

NDLR : Merci Théodore pour tes informations et ton dévouement. Nous espérons tous ici que ces « chouchous et loulous » trouveront le bonheur dans une famille.