Des nouvelles de la pouponnière

De notre correspondant permanent le pasteur Théodore

DSC_0794

L’approche du prendre soin mise en place depuis 2015 se poursuit et a permis de maintenir l’enfant accueilli au centre de nos intérêts.

 Les nounous, après les différentes formations sur site faite par l’association Kamba par vos soins, ont été encouragées à faire un travail professionnel de qualité. Elles apportent à chaque enfant accueilli ce dont il a besoin pour s’épanouir, se développer physiquement, intellectuellement et bien grandir. La pouponnière ne doit pas être un lieu où les enfants vivent une vie de calvaire mais une véritable oasis où ils auront l’expérience des relations stables, qui va leur donner confiance et l’assurance. Pour améliorer le cadre de vie des bébés, nous avons avec votre aide, équipé les chambres d’armoires, de parcs, de tables à langer et remplacé les matelas de tous les berceaux. 

nouvaux matelas

Compte tenu du nombre réduit des enfants, nous n’avons pas encore ouvert la troisième chambre. Le nombre des nounous est resté à huit sur place à Kaya plus une nouvelle nounou en formation à Guié à qui nous assurons un salaire depuis janvier 2017.

Dans le domaine sanitaire, les enfants ont été bien suivis. Le calendrier vaccinal de tous les enfants est à jour. Chacun possède un carnet de santé dans lequel sont notés les traitement reçus et son poids tous les mois. Le médecin chef du centre médical Ephraïm vient une fois par semaine pour les visites et les soins. Nous observons moins de maladies graves et aucun décès n’a été enregistré depuis la mise en place de ce suivi. Chacun grandit à son rythme. Des départs et des arrivés ont été enregistré.

Au Secours aux Orphelins en Familles (SOF), deux cent quatre bébés, dont cent cinquante trois orphelins et cinquante un bébés de mère sans lait, bénéficient actuellement de notre aide. A chacun de ces bébés nous donnons deux kg de lait en poudre tous les 28 jours. Des vivres et des vêtements sont également distribués.

Les enfants malnutris sont été accueillis pour leur récupération par des dons de bouillies enrichies.

A suivre bientôt, des nouvelles des enfants…