Des nouvelles du Burkina-Faso

La saison pluvieuse qui s’étend de juin à octobre est une période de paludisme à cause de la prolifération des moustiques. Dans nos chambres les bébés sont protégés par des moustiquaires imprégnées, mais une fois qu’ils sont hors de cette protection pour leur mouvement dans la cour ou lors des promenades ils sont exposés aux piqûres et quelques cas de paludisme se sont déjà déclarés. A cela il faut ajouter la dégradation des pistes causée par les pluies torrentielles défonçant les routes et qui rendent difficile l’accès du centre par les nourrices des orphelins suivi au SOF.

Les récoltes ne seront pas bonnes cette année car il n’a pas assez plu en dehors des pluies orageuses.

Le prix des céréales a déjà augmenté et une famine est sans doute à craindre dans les mois à venir.