L’historique de nos actions avec l’Oasis

Initial BBB est né en 2003 de la volonté de Sylvie, une maman acignolaise, de soutenir la structure dont son fils, adopté en 2001, était issu et aussi de sa capacité à entraîner quelques amis décidés à se rendre utile. Nous ne savions pas à l’époque dans quoi elle nous embarquait!

Les concepts sur lesquels est basé le fonctionnement d’initial BBB ont rapidement été établi.

  • S’amuser utile : ne pas faire de l’humanitaire en tendant la main mais plutôt attirer les gens en les faisant rire.
  • S’appuyer sur un réseau d’artistes et de sympathisants pour fabriquer des œuvres et les vendre aux enchères.
  • Financer nos actions par ces ventes mais aussi en proposant des prélèvements bancaires
  • Mettre en place des projets durables en s’appuyant sur les populations locales

Les premières actions d’Initial BBB étaient orientées vers les aides d’urgence. En 2003 nous sommes venus en aide à l’Oasis des enfants et à 2 autres orphelinats à hauteur de 6000€ pour l’achat de lait maternisé. Ce lait est nécessaire à l’alimentation des 140 orphelins en famille et les besoins pour les nourrir représentent 1/4 des dépenses de la structure.

une-partie-de-lequipe-dorigine
Nous avons ensuite choisi de nous orienter vers des projets plus durables . En 2005, nous avons acquis pour 4000€ un terrain avec l’intention d’y construire une laiterie. Cette laiterie était destinée à alimenter l’Oasis en produits lactés, à fournir un débouché pour les producteurs de lait et à faire travailler des jeunes burkinabés. Dans le même temps, nous avons continué notre aide d’urgence à hauteur de 8 600€, pour l’achat de lait et parce que la famine sévissait.

 

2005-056_13 2005-066_23

En 2006 a débuté le chantier de la laiterie dans lequel nous avons investi 10 000€. Dans le même temps nous avons mis à l’étude un poulailler et poursuivi les aides d’urgence pour 2 500€. Le poulailler était destiné à la production d’œufs pour une vente sur les marchés, les bénéfices allant à l’orphelinat.

laiterie

 

En 2007, la laiterie a été achevée pour 12 600€ et nous avons également fait un envoi de lait maternisé pour 7 100€. Lors de cette même année, nous avons pu débuter le chantier poulailler avec un apport de 8 000€, et poursuivre notre aide d’urgence pour 1 500€.

img_6645

 

En 2008, nous avons envoyé du lait Premix, la matière première et l’acheminement nous sont revenus à 2000€. Le poulailler a été achevé pour 2 400€. Enfin, nous avons décidé d’accompagner Théodore dans la construction de chambres d’hôtes. Ces chambres permettent de compenser le manque d’hôtels sur la ville de Kaya. Les revenus générés viendront alimenter le budget de l’Oasis. Nous avons investi 10 000€ dans ce chantier lors de cette année-là et également 1600€ dans du matériel pour la laiterie et 3500€ dans le remplacement de la pompe qui alimente l’Oasis en eau potable.

2009 a vu l’achèvement des chambres d’hôtes pour un montant de 25000€. Cette structure rapporte aujourd’hui près de 50 % du budget de l’Oasis qui ne pourrait plus continuer son activité sans cet équipement.

une-autre-equipe

 

En 2010, pour 6000€ nous avons envoyé un container rempli d’ordinateurs portables pour équiper le collège professionnel de Théodore, du lactosérum pour formule de remplacement du lait maternisé trop onéreux. Nous avons également mis à l’étude un restaurant attenant au chambres d’hôtes. Faute de rentabilité la laiterie a été arrêtée.

Lors de l’année 2011, nous avons mis à l’étude la construction d’un maternité (coût estimé 30 000€) et recherché de nouveaux contacts. Cette maternité, construite en partenariat avec l’état burkinabé, a été inaugurée en 2013 et accueille aujourd’hui une quarantaine d’accouchements par mois dans des conditions d’hygiène acceptables et sous la surveillance d’une sage-femme.

inauguration-maternite

 

A partir de 2014, nous avons posé les bases de nos engagements actuels.

dscn0941

dscn0942