Marthe Girard responsable du programme petite enfance de l’AZN-Ferme de Guié

Marthe Girard est la responsable du programme petite enfance de l’AZN. Ses domaines de compétence comprennent la pouponnière et le CREN (Centre de Récupération et d’Éducation Nutritionnelle). Assistante sociale de formation, elle a suivi des cours de sociologie en France avant de revenir au Burkina Faso.

 

Quels sont les fondamentaux de la méthode appliquée dans la pouponnière de Guié ?
Marthe a trouvé son inspiration dans la lecture des livres de Laurence Pernoud « J’attends un enfant » et de Bernard Martino « Les enfants de la colline de rose », « Le bébé est une personne »
Grâce à sa rencontre avec Gabrielle Hélène Fradin de l’association Kamba, elle a pu mettre en place une approche axée sur le « prendre soin »
Cette approche de l’enfant, issue des travaux d’Emmi Pikler, est basée sur une attention personnalisée et des interrelations chaleureuses, au sein d’un environnement stimulant, stable et prévisible.
C’est reconnaître que l’enfant est une personne, qu’il a ses propres compétences et qu’il peut les développer sous le regard bienveillant des adultes.
Il faut aussi que l’enfant connaisse les limites, qu’il sache ce qu’il peut faire et ne pas faire, qu’il acquiert des repères.

Comment introduire et mettre en œuvre cette démarche du « prendre soin » dans une pouponnière comme l’Oasis à Kaya ?
Il est important tout d’abord de convaincre l’ensemble de l’équipe, du directeur à la lavandière. Tout le monde doit être animé de la même conception et de la même conviction.
Ensuite, il faut mettre l’accent sur la formation du personnel qui s’occupe directement des enfants.
La formation du personnel soignant dans les pouponnières et crèches étant une grande préoccupation au Burkina-Faso, l’AZN a mis en route une école de formation pour ces personnes proches des bébés, des tout jeunes enfants, dénommée : École de Formation des Auxiliaires de la Prime Enfance.
S’occuper des enfants des autres c’est un vrai métier.
La première session a démarré en janvier 2015 à Guiè.
La compétence et la qualification du personnel sont importantes, avec une envie de progresser en se formant et s’informant.

Quelles sont les conditions pour mettre en œuvre cette approche du prendre soin ?
Les besoins se résument à la formation d’un personnel sélectionné et recruté avec attention.
S’occuper d’enfants de 0 à 3 ans est un vrai métier pour lequel il faut être formé par la pratique.
Il faut vouloir évoluer et apprendre pour monter en compétence.
Il faut aussi valoriser le personnel, leur dire qu’ils font un des plus beaux métiers.
S’ils se sentent valorisés, respectés, ils respecteront d’autant plus les enfants.
De même, pour que cette approche soit efficace, il faut que le travail se déroule dans des conditions de confort et avec les moyens matériels requis.
Enfin, « le but n’est pas de vouloir être parfait mais de toujours progresser vers la meilleure qualité ».

dsc03413

Marthe Girard : « Il ne faut pas se satisfaire dans le « bien », mais chercher « l’excellent » autrement le bien deviendrait facilement l’obstacle pour ne pas dire l’ennemi de l’excellent. »

Interview de Marthe Girard réalisée à la ferme de Guié par Anne Arvor